Le Falun Gong persécuté

Publié le par Commission Amnesty

Le Falun Dafa ou Falun Gong (Roue de la Loi) est un mouvement spirituel chinois fondé Par Li Hongzhi en 1992. (La "Croix Gammée" sur l'emblème est en réalité un svastika)

Emblème du Falun GongIl se définit comme : « Une ancienne pratique du corps et de l'esprit remontant à la Chine préhistorique, apportant la paix et le bien être. Elle comprend quelques mouvements lents et souples, ainsi qu'une méditation. ».  Elle se présente comme une école de qigong (gymnastique traditionnelle chinoise apparenté au Taiji quan), et affirme ne pas être une religion.
Les pratiquants de Falun Gong disent qu'il s'agit d'une pratique qui exerce le corps, le coeur et l'esprit. Les bases du Falun Gong sont dans le livre Zhuan Falun, dont le titre signifie « Faire Tourner la Roue de la Loi ».
Les principes énoncés dans le livre sont simples :
  • Zhen : vérité, authenticité.
  • Shan : compassion, bienveillance.
  • Ren : tolérance, patience, endurance.
Essentiellement, il est demandé aux pratiquants de Falun Gong de se comporter de façon honnête, d'être bons, patients, tolérants et compatissants. Les pratiquants sont invités à faire certains exercices plus ou moins régulièrement ayant pour but de se purifier.  

La Chine qualifie le mouvement de « secte hérétique » depuis 1999 et la répression qui règne en R. P. envers les membres est terrible.
L'une des principales critiques formulées par la Chine est l'amalgame que le Falun Gong entretiendrait entre lui-même et les mouvements de défense des droits de l'Homme. Ses détracteurs estiment qu'en voulant s'attirer la sympathie par ce moyen, il dissimulerait sa vraie raison d'être.
Li Hongzhi, fondateur du Falun GongLe parti communiste chinois l'accuse d'avoir une structure hiérarchisée et de vouer un culte à son fondateur Li Hongzhi, qui aurait grâce au Falun Gong amassé une fortune. Elles considèrent les croyances énoncées dans le livre Zhuan Falun éclectiques, affirmant qu'il s'agit de bricolage, les montrant comme des aberrations dangereuses allant contre la science, le livre étant critiqué comme étant obscur, incompréhensible. Selon les autorités chinoises, Li Hongzhi serait un gourou qui prévoirait la fin du monde, entretiendrait le culte de sa personne et interdirait aux pratiquants de se rendre à l'hôpital.
S'il n'est pas strictement interdit de recourir à la médecine, les écrits du mouvement semblent indiquer que la pratique a un effet thérapeutique suffisant et qu'un pratiquant pleinement investi dans le Falun Gong n'en aurait donc pas besoin. « Nous ne parlons pas ici de traiter les maladies, mais de rééquilibrer intégralement le corps des élèves et de vous rendre apte à pratiquer le Gong. Avec un corps malade, il vous est absolument impossible de développer le Gong. »
    
Cependant, il faut prendre en compte les données historiques pour imaginer une toute autre raison de la persécution des Falun Gong : c'est en 1999 que Beijing (Pékin) déclara le mouvement hérétique... suite à une enquête du PCC qui révélait que 100 millions de Chinois pratiquaient le Falun Gong, deux fois plus que le nombre d'inscrits au PCC. Le mouvement avait donc acquis une importance sociale et une influence beaucoup plus fortes que celles du PCC !

Samuel Halin

Commenter cet article