Manifestation du 3 mai 2008

Publié le par Commission Amnesty

Ce 3 mai 2008, une dizaine d'élèves, parents et professeurs se sont retrouvés à la gare d'Ottignies pour prendre les transports en commun qui devaient les amener à Bruxelles, plus précisément au croisement entre la chaussée/avenue de Putdael et l'avenue de Tervueren.

Le voyage se fit sans encombre et dans la bonne humeur. La commission Amnesty avait emmené des banderoles personnalisées sur lesquelles vous pouviez lire "Chine, médaille d'Or du non-respect des Droits de l'Homme",  "Chaque être humain a droit à 24 heures de liberté par jour", "Non à la Liberté ''made in China''", ou encore "Chine, champion olympique de la torture", etc...

Arrivés au lieu de rendez-vous à l'avance, nous en avons profité pour observer les autres manifestants, et pour déployer nos slogans écrits. Il y avait beaucoup de Tibétains évidemment, qui furent toujours les plus engagés, les plus expressifs, les plus virulents. Mais il y avait aussi des scouts, quelques jeunes, pas mal d'Écolos, des wallons, des flamands, des bruxellois, ... Quand il s'agit de manifester pour un autre pays, la Belgique est et, on l'espère, restera unie et solidaire ! Il y avait aussi les membres d'Amnesty, bien visibles sous leurs vestes jaune fluo.

Les bannières, panneaux et autres banderoles fleurissaient sur le carrefour au fur et à mesure que l'heure de rendez-vous, 14h00, approchait. On dénotait une majorité de drapeaux tibétains, colorés et flamboyant sous un soleil quasiment estival. Beaucoup de slogans également... Les manifestants furent très inventifs ! Des dazibao d'Amnesty et une affiche du Soir avaient aussi été agrandis et montés sur panneaux.

Enfin, sous un soleil de plomb, la procession se mit en marche, rythmée par les tambours et djembés d'un groupe particulièrement entrainant. Les slogans majoritairement hurlés par les Tibétains fusaient. De temps en temps, nous faisions un sitting ou observions une minute de silence en mémoire aux Chinois qui croupissent en ce moment même dans des geôles infectes.

Finalement, nous arrivâmes à l'ambassade de Chine, où avaient été dressés une Bougie géante de la Liberté, et un drapeau chinois. Après avoir exhibé nos messages aux occupants de l'ambassade, Amnesty et les participants firent chacun un petit discours. On apporta ensuite une caisse remplie de pétitions à l'ambassade, bien gardée par une dizaine de policiers. Pendant ce temps, des bandeaux "Free Tibet" étaient distribués aux manifestants.

Enfin après quelques autres animations, dont la distribution de Fortune Cookies (contenant un message de paix et de liberté), les quelques 500 manifestants se séparèrent dans le calme. Les derniers à rester furent évidemment les Tibétains, qui continuèrent longtemps de scander "We want Freedom", "We want Justice", ou encore "Dalaï Lama"...

Ce fut une belle journée, et une expérience enrichissante. Nous espérons que la Chine aura entendu et compris notre message, et peut-être, à l'aube de l'ouverture des J.O., qu'elle changera de politique et que plus jamais les droits humains ne seront à ce point bafoués...

Cliquez ici pour voir notre album photo  (MAJ 04/06/08 : Photos d'Elliot et de Merlin + de Byun)

Merlin Gevers

Commenter cet article